L’école

Coaching interne chez Covea

En tant que coach chez Covéa et référente du coaching au sein de ce groupe je me suis heurtée à un moment aux conditions de réussite, et à la pérennisation du coaching d’équipe en interne dans cette structure de 22 000 collaborateurs. L’éthique et la déontologie sont pour moi les premiers éléments de réussite d’un coaching interne d’équipe réussi au sein de ce groupe d’assurance. En effet l’exercice du coaching interne appel à la vigilance pour moi, mais aussi pour l’organisation. Parmi les obligations du coaching interne il y avait deux points essentiels qui me mettait régulièrement en tension :

  • le premier: la neutralité et le refus d’influence,
  • le deuxième: le refus d’intervention.

 

J’avais également besoin d’approfondir trois points essentiels dans les accompagnements d’organisation complexes qui nous arrivaient,à moi et à l’équipe de coachs :

  • Les jeux d’influence et de pouvoir,
  • L’instrumentalisation ou le détournement,
  • Le regard systémique des situation

 

J’étais coach depuis bientôt six ans et pour autant j’avais besoin de reconsidérer ces trois points, à la lumière d’experts coach externe à mon organisation, en plus de ma supervision.

Si je peux prendre la métaphore de la tente, j’avais besoin de renforcer mes piquets dans un monde VUCA.
C’est pourquoi j’ai décidé de suivre le MBC chez International Mozaik pour mettre à l’épreuve du feu, ma pratique en interne notamment dans le cadre de coaching d’organisation et l’accompagnement de leurs dirigeants qui mènent ces fortes transformations.

Grâce à l’accompagnement et à la formation reçus pendant le MBC (Master of Business Coaching) j’ai pu :

  • Rechercher les meilleurs alliés qui soient.
  • Proposer l’utilisation la plus appropriée du coaching interne en fonction de mon contexte,
  • Convaincre et reconnaître la petite part que peut avoir le coaching interne dans la complémentarité de ce qui est déjà mis en œuvre au sein de l’entreprise. Trouver la 3ème voie, voir la quatrième et effectuer de belles percées !

 

J’ai su du coup “passer au vert” quand les conditions du coaching étaient favorables, puis j’ai su “mettre en jachère” quand le contexte politique l’était moins; et lorsque le vent a tourné de nouveau, j’ai su relancer une offre adaptée aux attentes des managers. Je me suis finalement adaptée à la conjoncture comme en coaching ! Ce qui est formidable c’est que pendant la période de sommeil tout est resté en stand-by, rien ne s’est perdu et tout a pu renaître à la fois dans la continuité de l’histoire et différemment, comme en coaching !

Vivre ce temps chez International Mozaik m’a donné comme permission de “lâcher le combat” et de parvenir petit à petit à une situation de sérénité, de confiance, de compréhension des métiers sans ambiguïté.

J’ai revisité en 12 mois mes trois points essentiels qui sont : le rattachement, la déontologie et la complémentarité des profils.

Je suis arrivée avec une perte de désir je n’avais plus envie “d’aller brouter”. J’en suis ressorti avec à nouveau le plaisir de coacher des équipes et ce dans des environnements extrêmement complexes est chaotiques.

Marjorie Raby
Coach Accompagnateur

publié le 22 avril 2021